Podcast « 2040 j’y vais! » – Emission 4: construire autrement

Un épisode de "2040, jy' vais! " avec Rodrigo Fernandez co-fondateur de l’entreprise terrabloc et Alia Bengana, architecte et enseignante à l'EPFL qui explore comment bâtir de façon plus écologique.

👉 S’abonner ou écouter sur Spotify, applepodcast, deezer ou podcast addict

Durant des centaines d’années nous avons construit nos chalets en bois , nos villes et nos cathédrales en Pierre. Et puis au XXe siècle siècle est apparu le béton. Le béton a ouvert des perspectives architecturales inédites. Il permet de construire des spirales, des arcs, des ponts et des constructions monumentales comme les barrages.

L’enthousiasme pour ce matériel est devenu tellement grand qu’aujourd’hui 80% de ce qui est construit dans le monde est fabriqué en béton.

Mais le béton a aussi une face d’ombre: son coût environnemental. La fabrication du béton émet énormément de CO2. Au point que si la production de béton était un Etat, il serait le troisième plus pollueur au monde après la Chine et les États-Unis. Sans parler de la disparition de sable, utilisé aussi pour sa fabrication.

Alors comment pouvons-nous revenir à une construction plus durable? Comment choisir d’autres matériaux pour nos écoles, nos églises et nos maisons?

Dans ce podcast nous allons explorer les alternatives au béton et imaginer la construction de demain avec

  • Rodrigo Fernandez co-fondateur de l’entreprise terrabloc
  • Alia Bengana, architecte et enseignante à l’EPFL

Interview: Chantal Peyer
Réalisation: Sébastien Sommer

L’entreprise Terrabloc à Allaman – une visite en image

Références
l’entreprise terrabloc
la maison nature, association visant à promouvoir l’écologie dans la construction
Meige construction, matériaux durables
Chair of sustainable construction, ETH Zurich

Pour aller plus loin
– Béton: enquête en sable mouvants, bande dessinée. Alia Bengana, Claude Baechtold et Antoine Maréchal, 2024.
– Loi sur les matériaux, débattue à Genève (Loi PL12869)

Soutiens
Le podcast « 2040, j’y vais! » est possible grâce au soutien de la Fondation Giovannini, du canton de Vaud, de la ville Fribourg, de la ville de Meyrin, de l’EPER, du One Planet Lab et des Services Industriels de Genève.

Les dernières ressources